Discours d'introduction au Colloque des Églises vertes 2015

Ville de Québec, 14 avril 2015

 

norman

M. Norman Lévesque

Directeur Églises vertes, 

 

Au commencement était le Verbe de Dieu. Tout fut créé par le Verbe, et tout de ce qu’on retrouve dans notre environnement, le fleuve St-Laurent, le Mont-Ste-Anne, le Cap Diamant, les bélugas, le fer, le pétrole, tout fut créé par le Verbe. Voilà pourquoi nous lui rendons grâce tous les jours.


Quand le Verbe s’est fait chair, il y a deux mille ans, il est venu dans le monde, mais les siens ne l’ont pas reconnu. Il est venu à une période où l’Empire romain causait de graves injustices sociales. Il a donné sa vie pour réconcilier toute la Création.


Le Verbe donne la vie à toute créature et les créatures se plaisent à lui chanter une louange incessante. Les personnes d’une spiritualité profonde se joignent à cette louange vers la Dieu créateur.


La destruction de la Création de Dieu prend une ampleur inquiétante. Les équilibres écologiques, le cycle de l’eau, de cycle du carbone, tous crées par le Verbe afin d’assurer le vie sur Terre, sont perturbés et menace cette vie.   Certaines personnes en soufrent, d’autres en meurent, certains perdent espoir.


Mais l’Esprit de Dieu souffle encore sur le chaos afin de renouveler la face de la Terre. L’Esprit de Dieu appelle des prophètes, des prêtres, des rois, et aujourd'hui, il appelle même les Églises à être des gardiens de la Création. Les solutions existent, il suffit de les choisir courageusement.

 

Devant la crise écologique, nous contribuons à créer un climat d’espoir. 
Bienvenus au 3e Colloque des Églises vertes!